SantéSociété

PLUS DE 34 000 AVORTEMENTS RECENSÉS EN 2020: Un sérieux problème

34 079 avortements ont été recensés en 2020 par les services compétents dont la Direction de la santé de la mère et de l’enfant du ministère de la Santé et de l’Action sociale.

La région de Dakar, qui arrive en tête, enregistre 6 948 interruptions de grossesse, suivie de Thiès, qui compte 5 390 cas. À Diourbel, classée troisième, 3 704 cas ont été répertoriés. Tandis qu’à Kaolack, il a été constaté 2 673 cas.

Dans la liste des régions qui ont moins de mille cas, figurent Sédhiou (888), Kédougou (632), rapporte Le Soleil.

Au Sénégal, d’après les statistiques fournies précédemment par le Comité de plaidoyer pour l’accès à l’avortement médicalisé en cas de viol et d’inceste, les avortements à risques représentent la cinquième cause de décès maternels et 50% des admissions en urgence dans les maternités de référence. Par ailleurs, avec l’infanticide, l’avortement clandestin constitue 19% des causes d’incarcération des femmes.

Comments are closed.

More in:Santé

You may also like