EducationSociété

GREVE DE LA FAIM DES ENSSEIGNANTS: Le Saems et la Cosydep obtiennent la suspension

Les enseignants des classes passerelles grévistes de la faim ont tenu une conférence de presse ce mercredi 22 septembre au siège du Frapp. Saourou Sène, secrétaire général du Saems et Cheikh Mbow directeur exécutif de Cosydep ont joué les rôles de facilitateur entre les grévistes et la tutelle. Les enseignants des classes passerelles ont décidé de suspendre leur grève de la faim entamé depuis vendredi dernier. La rencontre avec le directeur des ressources humaines du ministère de l’éducation a permis de dégager quelques pistes de solution.

Cheikhou Omar Cissokho, vice-président de l’amicale des enseignants des classes passerelles du Sénégal a remercié Saourou Sène secrétaire général du Saems, Cheikh Mbow de la Cosydep qui, selon lui, ont joué le rôle de facilitateur entre les enseignants des classes passerelles et la tutelle. M. Cissokho a indiqué avoir  rencontré le directeur des ressources humaines du ministère de l’éducation nationale.
« Les propos qu’il nous a tenus nous rassurent et nous lui faisons une entière confiance. Le directeur connaît bien la situation des enseignants des classes passerelles parce qu’il a eu à gérer les classes passerelles à Kanel et à Thiaroye. Par conséquent, nous, les enseignants des classes passerelles du Sénégal à la suite de la rencontre avec le DRH, avons décidé de suspendre notre grève de la faim, que nous avions débuté depuis vendredi passé, pour mettre à l’aise le directeur et toute son équipe », a déclaré vice-président de l’amicale des enseignants des classes passerelles du Sénégal.
Saourou Sene, secrétaire général du Syndicat des enseignants du moyen secondaire (Saems) a soutenu après avoir eu à s’enquérir de la situation des grévistes, il a appelé le ministère d’abord, le DRH, le directeur de la formation et le ministre en question. « Le ministre nous a mis en rapport avec le DRH pour qu’on puisse trouver une piste de solution. Et c’est à partir de ce moment qu’un rendez-vous a été calé avec la DRH, qui conduit les opérations dans la dynamique de recrutement des 5000 enseignants », a-t-il fait savoir.
D’après lui, il y a espoir pour que ces enseignants des classes passerelles soient intégrés sur la liste. «Quand un recrutement se tient, il y a toujours une liste d’attente et il y a des gens qui démissionnent pour une raison ou pour une autre. Le DRH dit sur la base de ça, y a un espoir et à chaque fois que possible, je prendrai les collègues des classes passerelles », a dit le secrétaire général du Saems.

Comments are closed.

More in:Education

You may also like