Education

Bfem-Affaire Diaz School : L’IA de Pikine-Guédiawaye rétablit la vérité

Accusée d’avoir ajourné plus de 80 candidats au Bfem de l’école privée Diaz-School, la réponse de l’Inspection d’Académie de Pikine-Guédiawaye ne s’est pas faite attendre. Dans un communiqué, l’inspecteur d’académie, Gana Sene apporte des précisions par rapport aux accusations.

L’IA soutient dans un premier temps qu’aucune lettre de contestation n’a été déposée au niveau de ses services mais également qu’aucun candidat du centre n’a été menacé. Mieux, précise-t-elle: « 55 candidats sont inscrits pour cette école privée dont 4 sont absents et 7 n’ayant pas terminé l’examen (Parmi ces 7 candidats, 4 ont été pris en flagrant délit de tricherie et mis à la disposition de la police et 3 ont abandonné) donc 44 ont composé sur toutes les épreuves ».

Toutefois, renchérit M Sène, « après une deuxième exploitation des notes et documents d’examen, il a été constaté qu’aucun candidat, parmi les 44, n’a eu la moyenne requise pour passer au second tour du Bfem ».

Enfin, conclut le communiqué, « les jurys n’ont aucun intérêt à faire échouer des élèves. L’admission ou l’échec d’un candidat est prononcée sur la base de l’arrêté ministériel N 018350 du 5 Mai 2021 fixant les modalités pratiques d’organisation de l’examen du Bfem ».

Pour rappel, le directeur des Cours Privés Serigne Abdou Karim Mbacké « Diaz School » avait rédigé une lettre de contestation, dans laquelle était mentionné que sur plus de 80 candidats au Bfem, aucun n’était sorti, ni au premier ni au second tour.

Comments are closed.

More in:Education