Politique

Trois mousquetaires pour « réorienter la lutte pour l’alternance » au Togo

©linformateur.net – 09 janvier 2020 – 17h10

Ouro-Djikpa Tchatikpi, ex-conseiller de Tikpi Atchadam, Nathaniel Olympio président du Parti des Togolais et Djimon Oré, président du FPD ont lancé un appel à l’endroit de tous les Togolais pour une nouvelle orientation de la lutte pacifique pour l’avènement d’une transition politique apaisée et la transformation du Togo.

Les trois hommes politiques reconnaissent que les grandes sacrifices que le peuple togolais a consenti depuis 30 ans n’ont malheureusement pas donné les résultats attendus. Ils invitent donc les Forces Démocratiques à retrouver les facteurs de succès qui ont manqué, pour l’aboutissement de la lutte du peuple.

« Cet appel concerne tout le monde. Même vous les journalistes présents ici. On a besoin que tous togolais se retrouvent ensemble pour réfléchir sur un facteur de succès dans la lutte pour une transition apaisée au Togo. Il nous faut retrouver un leadership cohérent capable de faire en sorte que le Togo soit démocratique. Cela doit commencer par l’organisation d’une transition politique en lieu et place de la septième parodie électorale qui est en cours » a expliqué Ouro Djikpa.

Une question fondamentale était néanmoins au cœur de cette sortie des trois leaders politiques, les déboires de M. Tchatikpi au PNP. Mais l’intéressé s’est voulu discret sur le sujet. Il ne conteste d’ailleurs pas le leadership de son ancien mentor.

« Atchadam reste le leader incontestable. Lui même a dit que le Togo a besoin de faire en sorte que c’est le peuple qui parle. Le peuple doit retrouver sa force, affirme t-il le plus souvent. Cela demande une organisation parfaite. Et c’est dans cette logique que nous sommes » a-t-il clarifié.

Djimon Oré, Nathaniel Olympio et Ouro-Djikpa Tchatikpi disent être en pleine surface de réparation pour inviter le peule à retrouver sa souveraineté pour donner la chance au Togo de sortir de l’ornière. Pour parvenir à l’atteinte de leur nouvelle mission, les trois « mousquetaires » ne comptent que sur l’unique arme de la manifestation pacifique et publique du peuple pour sauver le Togo.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *