Politique

Présidentielle : Agbéyomé pense avoir plus de chance que Fabre

©linformateur.net – 03 février 2020 – 15h50

Qui d’Agbéyomé Kodjo et Jean-Pierre Fabre est le plus à même de battre le candidat de la majorité à la prochaine présidentielle ? Si pour beaucoup la question ne mérite pas d’être posée tant ils sont persuadés que Faure Gnassingbé serait le vainqueur du scrutin, pour d’autres, l’opposition a une certaine chance de créer la surprise cette fois-ci. Et cette surprise pourrait s’appeler Agbéyomé Kodjo. L’intéressé lui-même y croit fortement.

Intervenant sur les ondes de Radio France Internationale lundi 03 février, l’ancien premier ministre d’Eyadéma Gnassingbé pense être l’homme de la situation. Se comparant à Jean-Pierre Fabre, le leader de l’ANC, M. Kodjo reconnait sa popularité mais la trouve insuffisante pour créer cette alternance tant attendue.

« Je crois que… il (Jean-Pierre Fabre – Ndlr) a plus d’encrage effectivement dans le pays mais les gens considèrent que par deux fois il a gagné mais il n’a pas pu ramener de toutes les façons la victoire aux Togolais. (…) Le peuple a voulu m’essayer et je pense quand-même que si vous rentrer dans le pays aujourd’hui, vous verrez tout l’enthousiasme qu’il y a autour de ma candidature » a laissé entendre le fils de Tokpli.

Jean-Pierre Fabre fut effectivement candidat en 2010 et 2015 mais s’est toujours classé deuxième derrière Faure Gnassingbé ; lui-même a toujours clamé avoir été le vainqueur de ces deux élections que le pouvoir a tripatouillées. Pour Agbéyomé Kodjo, il faut maintenant avoir les moyens de contrôler les résultats depuis les bureaux de vote.

« Il y a un agenda républicain que nous voulons respecter pour que dans les différents bureaux de vote, nous ayons nos délégués qui puissent nous ramener les procès verbaux. Nous allons être vigilants là-dessus, nous avons pris toutes les dispositions pour être représentés dans tous les bureaux de vote.» détaille Agbéyomé Kodjo.

A la différence de Jean-Pierre Fabre en 2010 et 2015, l’ancien président de l’Assemblée Nationale Togolaise croit fortement qu’il ramènera la victoire le 22 février prochain.

« Je pars avec la conviction que je ramènerai la victoire au peuple Togolais au soir du 22 février 2020. »

Comme atout supplémentaire, Gabriel Messan Agbéyomé Kodjo pense que son passé de collaborateur du régime d’Eyadéma le place en bonne posture pour jouer le rôle de transition.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *