JusticePolitique

La Cour constitutionnelle déboute Dr Gnagnon

©linformateur.net – 10 janvier 2020 – 18h20

Le dernier espoir du Dr Jean Emmanuel Gnagnon pour sauver sa candidature pour la présidentielle du 22 février 2020 vient de s’envoler. Son nom ne figurera pas sur la liste des candidats, ainsi en a décidé la Cour constitutionnelle qui statuait vendredi sur recours.

Saisie par le citoyen Kossi Gnagon pour statuer sur le refus de la CENI d’enregistrer son dossier de candidature, au motif qu’il manquait le récépissé de versement du cautionnement, la Cour constitutionnelle a estimé dans sa décision No EP-OO1/20 du 10 janvier 2020 que le refus d’enregistrement de la candidature de M. Gnagnon est fondé. La Cour soutient sa décision par le motif que le dossier de candidature tel que présenté par le requérant n’est pas conforme aux articles 151 et 155 du code électoral.

Les articles en question citent nommément les pièces à joindre au dossier de candidature, et le récépissé de versement du cautionnement y figure en bonne et due forme.

L’argument selon lequel, le communiqué de la CENI ne citait pas le récépissé de versement du cautionnement parmi les pièces à fournir brandit par Kossi Gnagnon, ne parait pas convainquant aux yeux de la Cour qui estime que : « tout candidat à une quelconque élection doit, à tout le moins, connaitre les textes qui régissent celle-ci ; qu’il ne saurait se prévaloir de communiqués de l’organe en charge de l’organisation de l’élection au détriment des textes en vigueur ».

C’est sur ce fondement que le Dr Jean Emmanuel Gnagnon a vu sa requête être déboutée par la Cour constitutionnelle.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *