Politique

Campagne électorale : RAS selon la FOSEP, l’ANC dénonce des entraves

©linformateur.net – 08 février 2020 – 15h24

La campagne électorale se poursuit au troisième jour depuis son démarrage. Plusieurs candidats sont à l’intérieur du pays où ils animent des meetings et autres caravanes.

Selon la Force Sécurité Élection Présidentielle (FOSEP 2020), les deux premières journées ont été plutôt été calmes, émaillées par des activités normales : caravanes et meetings dans plusieurs localités. Les éléments de la FOSEP ont été à la hauteur de la tâche.

Seul bémol, au deuxième jour, un accident de la circulation a été signalé à Tchikawa dans la Binah. La FOSEP ne parle pas de victimes mais d’autres sources évoquent au moins deux décès.

Côté candidats, seules Unir et ANC semblent un peu plus actives sur le terrain pour ces deux premières journées. À l’instar du candidat de l’Union pour la République, Jean-Pierre Fabre, candidat de l’ANC a choisi aussi débuter sa campagne par le grand nord. Mais le parti orange dénonce un certain nombre d’entraves à l’exercice de la liberté durant cette période.

« Notre meeting prévu à Gando ce matin à 9h est, selon les responsables de l’ANC dans la localité, interdit à cause de la présence du Candidat Faure Gnassingbé qui y tient un meeting. Les candidats ne sont-ils pas au même niveau pendant la campagne électorale ? L’ANC élève ses vives protestations contre cette discrimination dans le traitement des candidats par les préfets et maires. », dénonce Éric Dupuy dans un post.

La veille déjà, le parti dénonçait les mêmes entraves à Dapaong.

Dans la partie sud du pays, en dehors de quelques caravanes sporadiques, aucune manifestation d’envergure n’a été signalée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *